[ad_1]



Publié le

Un projet de piscine à vagues artificielles à Saint-Jean-de-Luz... à 1,5 km de l’océan
Claudia H_fler / EyeEm / Getty Images

C’est au nord-ouest de Saint-Jean-de-Luz, que la mythique vague de Belharra fait rêver des milliers de surfeurs. La côte basque représente pour de nombreux amateurs de glisse un véritable paradis. Des kilomètres de vagues qui figurent parmi les meilleures du monde. Et pourtant, c’est là-bas, à 1,5 kilomètre des déferlantes, qu’une piscine à vagues artificielles pourrait voir le jour, raconte France 3 Nouvelle Aquitaine. Un projet qui provoque d’importants remous.

QuikSilver a imaginé un grand complexe aquatique et touristique, dans un espace de 7 hectares. Au programme, une piscine à vague, un bar, une brasserie, un hôtel de 3 ou 4 étoiles, des bureaux et un espace de vente. La piscine, longue de 155 m aurait un volume d’eau de 25.000 m3, équivalent à 10 piscines olympiques. Pour le faire sortir de terre, la marque s’appuie notamment sur la mairie. Le 22 février dernier, le terrain est aussi devenu constructible à travers une modification du plan local d’urbanisme (PLU). Mais avant que les premiers amateurs puissent s’y rendre, il faudra encore un certain temps.

>> A lire aussi – Un parc aquatique du Pas-de-Calais se fait démolir sur Internet par ses visiteurs

Une pétition lancée

Le projet fait en effet l’objet d’une forte opposition de la part d’élus locaux. Le groupe municipal “Herri Berri” (ville nouvelle en basque), y voit un “Grand Projet Inutile et Imposé”. Une pétition lancée le 17 juillet compte déjà plus de 2.800 signatures. Pascal Lafitte, conseiller municipal d’opposition, dénonce un “projet qui coche toutes les aberrations écologiques”. Du côté de LREM, l’animateur du comité local, Laurent Blanquer demande des éclaircissements. “Monsieur le maire nous dit que ce projet sera générateur d’emplois. Soit mais combien ? Et est-ce que ces emplois seront destinés à la population locale”.

>> A lire aussi – Etre surfeuse à Rabat: petites vagues et grands préjugés

Du côté du cabinet du maire qui a réagi auprès de MédiaBask, on explique vouloir “accompagner le développement de l’emploi et des entreprises innovantes sur Saint-Jean-de-Luz et le Pays Basque en général”. Des espaces boisés auraient aussi été classés à l’occasion de la modification du PLU pour rendre le terrain constructible. Enfin, “ce projet est évidemment porté par des amoureux du surf et de la nature”.



[ad_2]

Lire l’article complet sur le site source

laissez un commentaire